Notre mission est d'offrir les meilleurs soins de santé à vos compagnons

Des soins de qualité ainsi qu'un service à la clientèle exceptionnel

Bienvenue à l’Hôpital Vétérinaire Ste-Agathe! Notre hôpital a été fondé en 1978 par le docteur Robert Aucoin. Depuis 1991,  l’Hôpital est accrédité par l’American Animal Hospital Association, société qui reconnaît l’excellence des soins et de l’équipement de l’hôpital. Notre MISSION est d’offrir les meilleurs soins de santé à nos patients ainsi qu’un service à la clientèle exceptionnel.

ATTENTION LA SAISON DES TIQUES N'EST PAS TERMINÉE!!!

Petit rappel :

La maladie de Lyme se transmet par la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi.

Cette maladie a été décrite pour la première fois en 1977, à la suite d’une éclosion d’arthrite survenue chez des enfants vivant dans la ville de Lyme, dans l’État du Connecticut aux États-Unis.

Des tiques pouvant transmettre la maladie de Lyme se trouvent maintenant en Amérique du Nord (nord-est, nord-ouest), en Europe, en Asie et en Afrique du Nord.

Description de la tique

La tique qui transmet la maladie de Lyme au Québec s’appelle Ixodes scapularis et est connue sous les noms de « tique du chevreuil » et de « tique à pattes noires ». Elle vit plus particulièrement dans les endroits humides comme les forêts, les boisés, les herbes hautes, les jardins, les aménagements paysagers et les amas de feuilles mortes.

Les tiques ont trois stades de développement :

  • larve;
  • nymphe;
  • adulte

À chacun de ces stades, la tique doit se nourrir du sang des animaux ou des humains pour passer au stade suivant.

Les piqûres des tiques sont généralement sans douleur et passent souvent inaperçues.

Avant que la tique se nourrisse, sa taille peut varier de 1 à 3 millimètres. La transmission de la bactérie nécessite que la tique soit attachée pendant au moins 48 heures à son hôte. Elle grossit au fur et à mesure qu’elle se gorge de sang.

La tique peut tripler de volume lorsqu’elle est remplie de sang, ce qui permet de la repérer plus facilement en cas de piqûre. Les nymphes sont petites (de la taille d’une graine de pavot), passent plus souvent inaperçues et restent généralement attachées à la peau de l’animal plus longtemps avant d’être détectées. Elles sont plus actives pendant les mois du printemps et de l’été. Les tiques adultes sont de la taille d’une graine de sésame, donc plus faciles à repérer, et sont plus actives à l’automne.

Après une activité extérieure pouvant permettre une exposition aux tiques, il est important d’examiner sa peau afin de détecter la présence de tiques et de les retirer dès que possible.

Jusqu’à maintenant, 15 cas de lyme positive ont été trouvé lors de notre période de dépistage annuel à l’hôpital vétérinaire sur 421 chiens testés.

Il faut savoir que parmi les chiens qui auront été infectés par la bactérie, seulement 5-10 % développeront des signes cliniques dans une période allant de 2 à 6 mois postinfection. Parmi les facteurs pouvant influencer le développement de symptômes on peut citer; la quantité de tiques se nourrissant sur le chien, l’âge ainsi que le statut immunitaire de l’animal.

Signes cliniques :

Les signes cliniques de la maladie de Lyme peuvent être très variés.

–        Rougeur de la peau au site de la morsure par la tique. Celle-ci disparaît généralement après 1 semaine.

–        Fièvre, baisse d’appétit et léthargie.

–        Augmentation de volume des nœuds lymphatiques

–        Boiterie intermittente. Il s’agit d’arthrite qui peut affecter en alternance les différents membres. Celle-ci est en général très douloureuse.

–        Néphrite de Lyme. Il s’agit d’une atteinte rénale aiguë avec pertes de protéines dans l’urine, menant généralement à l’insuffisance rénale. Les signes cliniques seront principalement une augmentation de la soif et de la fréquence des urines, de l’apathie, des vomissements, etc. Le pronostic pour cette condition est sombre. Malheureusement, lorsque les signes de néphrite de Lyme se manifestent, il est déjà trop tard pour sauver l’animal.

–        Méningite (plus rare).

Dépistage pour la maladie de Lyme :

–        SNAP test : ce test nous permet de savoir s’il y a infection ou réplication de la bactérie dans votre animal. Il est réalisé six semaines à la suite du retrait de la tique. C’est le temps nécessaire afin que l’animal développe ses anticorps et que la maladie soit détectable. L’avantage de ce test est qu’il n’y a pas d’interférence avec la vaccination. Si ce test s’avère positif, nous recommanderons une analyse en laboratoire afin de quantifier le taux d’anticorps développé par votre animal. Ceux-ci nous permettront de déterminer si oui ou non il serait justifié d’administrer un traitement antibiotique.

Si les tests se sont avérés positifs, une analyse urinaire, un bilan sanguin, ainsi qu’une mesure des protéines dans l’urine seront souvent recommandés afin de vérifier la possibilité d’une néphrite de Lyme.

Traitements :

–        En présence de signes cliniques compatibles avec la maladie de Lyme ou d’un taux d’anticorps significativement augmenté, un traitement antibiotique de quatre semaines sera entrepris. Si la boiterie de votre animal est réellement causée par la bactérie Borrelia, celle-ci devrait s’améliorer en 24-48 heures.

 

ACTION DE GRÂCE

Chers clients, nous serons

FERMÉS LUNDI LE 14 OCTOBRE

Nous vous souhaitons un

Bon congé de l’Action de grâce